Environ 15 % de la population mondiale vit avec une forme de handicap. Dans un monde de plus en plus compétitif, les problèmes médicaux, les handicaps et l’exclusion sociale sont des facteurs freinant l’accès au marché du travail. Ayant remporté de nombreuses récompenses depuis 2015, comme le Google Business Groupe 2018 « Stories Search », l’entreprise sociale philippine Virtualahan milite depuis lors pour les droits de la diversité, pour plus d’inclusion et d’accessibilité, afin de donner leur chance aux populations marginalisées. Virtualahan forme désormais des centaines de personnes en situation d’handicap (PSH) et d’autres secteurs marginalisés aux Philippines et les met en relation avec des opportunités professionnelles.

Avant la création de Virtualahan, son fondateur Ryan Gersava a traversé ce qu’environ 1,4 million de Philippins endurent quotidiennement : discriminations à l’embauche, pratiques de travail dépassées et programmes de formation inaccessibles. Depuis lors, l’objectif de Virtualahan est de donner leur chance aux personnes handicapées, en utilisant la technologie comme outil égalisateur. Elle s’efforce de répondre au défi de l’exclusion sociale en utilisant une formule d’impact qui combine formation professionnelle, aide à l’emploi et bien-être, via une plateforme virtuelle interactive et inclusive.

La méthode utilisée pour aider les PSH a ensuite été répliquée pour faire avancer la cause auprès d’autres populations exclues, comme les parents isolés, les toxicomanes en voie de guérison, les jeunes déscolarisés, les anciens travailleurs du sexe et les travailleurs déplacés en raison du COVID-19. Des efforts sont également déployés pour atteindre les populations indigènes et les réfugiés dans le monde entier. Étant donné la difficulté de décrocher un emploi après avoir été étiqueté comme handicapé, toxicomane ou ancien détenu, l’un des principaux défis consiste à faire de ces membres des ambassadeurs de leur propre condition. Il s’agit à la fois de les aider à retrouver leur dignité et leur confiance, et lever les barrières de désinformation sur leur handicap et leur statut social.

Par son approche holistique, Virtualahan maximise les potentiels des personnes socialement exclues ou handicapées. Sa méthodologie repose sur trois principaux outils : une école virtuelle entièrement accessible, une plateforme online de mise en relation professionnelle, et plusieurs services de recrutement inclusifs. En offrant un large éventail de services et de formations, elle veille à ce que les populations exclues bénéficient des mêmes chances d’accès à des emplois à haute qualification dans la nouvelle économie numérique, pour une société Zéro Exclusion.

Et les résultats sont là. Parmi les diplômés, 97,3% affirment avoir amélioré leur qualité de vie après avoir rejoint Virtualahan. En effet, avant de rejoindre le programme, 63,3% des diplômés gagnaient entre 0 et 100 dollars par mois. Après avoir obtenu leur diplôme et décroché un emploi, 70,6% d’entre eux déclarent gagner au moins 100 à 200 dollars par mois, tandis que 10,3% gagnent plus de 600 dollars par mois, paient des impôts et ne dépendent plus des aides gouvernementales, atteignant ainsi l’objectif « Zéro Pauvreté ».

En œuvrant à l’intégration des populations philippines marginalisées dans une dynamique économique inclusive, Virtualahan contribue à la réalisation de l’Agenda 2030, qui promeut un marché plus inclusif et responsable. Elle illustre ainsi la nécessité de faire advenir un monde 3Zéro, dans lequel l’exclusion et la pauvreté n’auraient pas leur place. Des résultats aussi encourageants montrent que nous pouvons tous contribuer à un monde plus juste.

Virtualahan en quelques chiffres :

500+ diplômés formés

66% de taux d’emploi à la sortie du programme (78% avant la pandémie)

60+ territoires concernés par le programme dans le pays

18 grandes distinctions reçues

12+ million de personnes atteintes sur les réseaux sociaux

Site de Virtualahan : https://virtualahan.com/