L’entrepreneuriat social contribue au développement d’une Europe sociale et durable en créant des emplois à haute valeur ajoutée, en apportant des innovations sociales, en luttant contre la pauvreté et en contribuant à répondre à la transition écologique. Alors, comment les entreprises sociales européennes contribuent-elles concrètement à préserver l’environnement et à lutter contre le changement climatique ? Aires protégées, agriculture, alimentation, économie circulaire… Le Baromètre vous propose un tour d’horizon d’entreprises sociales engagées pour la planète sur tout le continent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SIRPLUS – ALLEMAGNE
SIRPLUS est une start-up à impact créée par Raphaël Felmer. Elle opère dans toute l’Allemagne et s’engage à lutter contre le gaspillage alimentaire. SIRPLUS remet en circulation les invendus alimentaires en les vendant dans ses cinq magasins berlinois appelés “Rettermärkte” (c’est-à-dire “marchés de secours”) et via sa boutique en ligne. En travaillant directement avec 700 producteurs et grossistes, la start-up est en mesure de sauvegarder les aliments qui ne sont pas collectés par les banques alimentaires (“Tafeln”). Depuis 2017, SIRPLUS a sauvé plus de 3 000 tonnes de nourriture et a touché 15 millions de personnes. Cette entreprise sociale répond aux enjeux liés au gaspillage alimentaire et encourage la société, la politique et l’économie à réinventer leur relation à la production et à la consommation alimentaires. Avec ses clients et ses partenaires, SIRPLUS entend apporter une contribution importante à la consommation durable et à la protection du climat

SLOW FOOD – ITALIE
Un petit groupe de militants mené par Carlo Petrini a lancé Slow Food en Italie dans les années 1980, dans le but de protéger les cultures alimentaires locales et de promouvoir un rythme de vie sobre. Slow Food touche aujourd’hui des millions de personnes dans plus de 160 pays, qui œuvrent à ce que chacun ait accès à une nourriture à la fois bonne pour soi, bonne pour ceux qui la cultivent et bonne pour la planète. Slow Food promeut la durabilité en défendant la biodiversité alimentaire, en encourageant le changement de comportement et l’échange de connaissances, et en portant son message auprès des secteurs privé et public. Depuis sa création, l’organisation a lancé plus de 3 300 jardins potagers en Afrique, des centaines d’autres dans les écoles du monde entier et a créé 69 marchés de producteurs autour du globe. Slow Food travaille également avec plus de 1 100 cuisiniers et 585 groupes de producteurs dans le monde entier pour défendre la biodiversité alimentaire.

SOLACE – POLOGNE
Solace est une entreprise technologique créée en 2016 par Bartlomiej Glowacki, entrepreneur, et Piotr Pokorski, architecte. Ensemble, ils ont développé la Solace House, une maison individuelle “passive”, dont la production peut s’échelonner rapidement. Ces bâtiments à très faible consommation d’énergie produisent au moins autant d’énergie qu’ils n’en consomment et n’en nécessitent donc que peu pour le chauffage ou le refroidissement des locaux. L’utilisation d’une installation photovoltaïque pour un espace de vie optimisé permet de produire suffisamment d’énergie pour toute l’année. Comme toutes les installations sont alimentées par l’électricité produite, les clients n’ont pas de charges à payer pour leur utilisation du bâtiment. Grâce à ses propriétés, à l’optimisation de l’énergie et à son prix, la Solace House a le potentiel d’aider les Européens les plus vulnérables à sortir de la précarité énergétique. Elle peut contribuer à améliorer notre impact sur l’environnement et porte l’ambition de devenir le bâtiment résidentiel de haute qualité le moins cher d’Europe, à la fois sans émission, neutre en carbone, autosuffisant en énergie et prêt à être recyclé à 80 %.

KOGAYON – ROUMANIE
Kogayon est une initiative de scientifiques locaux menée par Florin Stoican. Elle a été créée en 2003 afin de préserver le patrimoine naturel et culturel de la région d’Oltenia de sub Munte, en Roumanie, et de trouver de nouvelles solutions pour le développement durable de la région. Dans cette partie du pays, Kogayon a fondé et gère le parc national de Buila-Vanturarita, l’un des 13 parcs nationaux de Roumanie. Plus, de 25 projets ont été réalisés dans la région, tous basés à 100% sur le volontariat. Les projets englobent la conservation de la nature, la recherche, l’éducation écologique, la promotion et le développement de la région. On estime que le retour sur investissement pour la région est 100 fois plus important que l’investissement initial de 300 000 euros de Kogayon. L’association travaille actuellement avec les communautés locales et toutes les parties prenantes concernées pour trouver le meilleur modèle de développement durable applicable, et cherche à obtenir le statut de géo parc de l’UNESCO pour la région d’Oltenia de sub Munte.

ANATOLIAN GRASSLANDS – TURQUIE
Alors que la Turquie rurale a perdu une partie de la productivité de ses sols en raison de pratiques agricoles non durables, sa population jeune migre vers les grandes zones urbaines, ne laissant personne pour empêcher la dégradation des terres et de l’écosystème. Préoccupée par cette situation, l’entreprise sociale Anatolian Grassland, créée par Durukan Dudu, offre une nouvelle perspective pour l’agriculture et la vie rurale. Elle démontre la pertinence des techniques agricoles régénératives, notamment l’utilisation efficace de l’eau, le soutien aux pratiques centrées sur les animaux, les races locales et la réversion de la dégradation des terres. L’approche d’Anatolian Grasslands permet également aux agriculteurs locaux et aux jeunes d’adopter des modèles socio-économiques innovants, par exemple avec l’initiative SafiMera, qui est un modèle de production et de distribution alimentaire socialement équitable et écologiquement régénérateur. Au-delà de la durabilité, le travail d’Anatolian Grasslands contribue à atténuer les effets du changement climatique, à renforcer la résilience et à améliorer les relations entre l’Homme et la nature afin de construire des communautés agricoles rurales plus efficaces et, à terme, de remodeler les paysages ruraux en Turquie.