ba���lama b���¼y���¼s���¼
bonus veren siteler
valorant random hesap sat���±n al
mobil casino siteleri
Aliaga Escort
casino siteleri
Xxx rated legal age teenager porn
bonus veren siteler

On estime à 16,7% la part de la production agricole dans le pourcentage du PIB en Afrique Sub-Saharienne. Au Niger, cette valeur atteint 37,8%, faisant de ce pays un territoire à forte dépendance des revenus de la terre. Avec près de 80% de sa population vivant dans des zones rurales, l’agriculture représente donc un secteur économique stratégique pour le pays. Les conséquences économiques qu’entraîne le changement climatique, faisant baisser les rendements, accélère ainsi la précarisation des populations, en particulier des jeunes et des femmes, dont les revenus dépendent de la qualité des récoltes d’une année sur l’autre. Maintenir un niveau de rendement suffisamment élevé constitue alors un important enjeu de résilience pour ces populations vulnérables. Face à ce constat, l’entreprise sociale Tech Innov propose des solutions de digitalisation de l’agriculture facilement applicables pour optimiser les rendements dans les villages du Niger.

« Dans ce domaine-là, il y a trois acteurs : la plante, le sol, et les fermiers. Notre objectif est de les faire dialoguer », confie Abdou Maman Kane, fondateur de Tech Innov. Dans cette région du monde où les femmes ont 85% de chances d’occuper un emploi précaire et sont souvent exclues des services financiers, Tech Innov développe et commercialise des outils numériques inclusifs à destination du monde agricole.

Les biofertilisants intelligents, l’arrosage automatique, la météo mobile ou le scrutateur discret sont autant d’outils mis à la disposition des agriculteurs et agricultrices pour gérer au mieux les ressources à employer et ainsi optimiser les récoltes. La télé-irrigation vient compléter le panel existant d’instruments de mesure et de collecte de données en proposant un système de pilotage à distance du système d’irrigation via téléphone mobile. Il permet d’assurer le suivi et la distribution de l’eau, ressource déjà rare et qui, sous l’effet du réchauffement climatique, tend à l’être de plus en plus du fait de l’accélération du processus d’évaporation des sols.

Plusieurs fermes digitales (FED) ont d’ores et déjà été construites dans le pays. Dans la commune de Simir, localisée dans la région de Tillabery, se trouve Koum, un village de 2408 habitants situé à 75km à l’est de Niamey et vivant principalement de l’agriculture pluviale. C’est ici que Tech Innov a installé une ferme digitale de deux hectares. La mise en place d’une FED comprend plusieurs étapes, dont certaines d’entre elles requièrent la participation active des habitants pour s’assurer de la bonne articulation des activités de la ferme à celles du village, telles la préparation du site, l’installation des sources d’eau, d’énergie, du système d’irrigation et des outils numériques, ou encore le développement de la chaîne de production.

Durant la première saison, et afin de préparer la terre aux futures récoltes, ce sont principalement des cultures qui offrent une grande résistance au stress hydrique et aux fortes chaleurs qui sont sélectionnées, comme la culture du gombo, de la pastèque, du melon, des tomates et du moringa. En Avril dernier, et en dépit d’une saison difficile, les efforts des agriculteurs additionnés aux performances des technologies digitales ont permis une bonne récolte de pastèques, de niébés et de poivrons.

Bien que le coût de l’équipement demeure conséquent (250 000 F CFA, soit 381€), les économies d’eau et revenus excédentaires dégagés permettent d’amortir l’investissement au bout d’un an. Parmi les diverses retombées positives de l’accroissement de la surface cultivable et du surplus de production, notons la possibilité pour les jeunes (en particulier les filles), de trouver les ressources, en temps et en argent, pour aller à l’école et pratiquer d’autres activités globalement moins contraignantes et plus émancipatrices.

 

Tech Innov en quelques chiffres

200+ exploitations individuelles ou collectives équipées

60% d’économie d’eau par rapport aux méthodes d’arrosage classiques

80% de revenus supplémentaires dégagés en moyenne, dûs à la hausse de productivité et de surface cultivée

10+ prix et distinctions reçus pour récompenser les activités de Tech-Innov

Aller au contenu principal