bağlama büyüsü
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
agario
bonus veren siteler
valorant random hesap
instagram takipci satin al
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
Aliaga Escort
casino siteleri
Xxx rated legal age teenager porn
bonus veren siteler
spring applied brake
bitcoin casino no deposit bonus

Avril 2022 – Ce livrable est le fruit du travail collégial des Petits déjeuners de la mesure d’impact, un des Groupes de travail de Convergences dédiés à la réflexion collaborative entre les acteurs du développement durable. Issu du cycle 2020, sa publication a été retardée par la crise sanitaire.

La mesure d’impact est devenue un enjeu primordial pour l’ensemble des parties prenantes (porteurs de projet, pouvoirs publics, financeurs etc.) du fait notamment de l’importance des besoins et des moyens déployés pour y répondre. Alors que ce champ se développe considérablement, il apparaît particulièrement important de s’attacher à la transparence et la qualité des rapports, analyses et données produites.

Partant de ce besoin, les Petits déjeuners de la mesure d’impact, organisés par Convergences et coanimés par l’Avise et Improve, ont travaillé pour élaborer un outil pratique dédié à l’analyse de la qualité des productions de mesure d’impact en 2020.

Il vise à fournir des clés de compréhension à celles et ceux qui lisent et utilisent les productions relatives à l’impact des organisations – rapports, études… – afin de les aider dans leur travail d’analyse et de décryptage. Il ne s’agit en aucun cas de définir ce qui relèverait d’une bonne mesure d’impact ou d’une mauvaise mesure d’impact, mais de fournir des éléments objectifs et généralement acceptés permettant d’exercer son esprit critique à la lecture de productions de données d’impact, dans la perspective d’en tirer le meilleur.

Ce livrable s’intéresse particulièrement à la mesure d’impact social, dont les enjeux diffèrent de ceux de la mesure d’impact environnemental. De nombreuses ressources répertoriées dans le Vademecum de la mesure d’impact social permettent de compléter les éléments fournis ici.  

Le document se compose de quatre parties répondant à différentes questions essentielles pour poser un regard critique sur les mesures d’impact communiquées par les structures. Ces questions sont accompagnées de clés de lecture et d’exemples concrets pour en faciliter la compréhension :

  • La première question « Parle-t-on bien d’impact social ? » répond au besoin de différenciation des informations relevant de l’impact par rapport aux autres types d’informations disponibles, comme les résultats de l’activité par exemple ;
  • La deuxième question « L’impact social est-il recherché par l’organisation ? » permet de s’assurer que l’impact présenté par la structure est effectivement issu d’une volonté d’action et questionne la manière dont cette volonté est formalisée ;
  • La troisième question « L’organisation est-elle transparente sur les données d’impact qu’elle avance ? » insiste sur l’importance de la transparence de l’organisation quant aux éléments clés de l’étude et aux méthodes employées pour les collecter ;

La quatrième question « Que fait l’organisation de ces données d’impact ? » met en avant l’utilité effective de l’évaluation d’impact, autrement dit : à quoi a-t-elle servi ? A-t-elle permis à la structure d’évoluer ? 

A propos des petits déjeuners de la mesure d’impact

Les Petits déjeuners de la mesure d’impact constituent l’un des Groupes de travail de Convergences, des organes permanents consacrés à la réflexion et au travail collaboratif, au partage d’expérience et au développement de projets. Ces Petits déjeuners de la mesure d’impact, qui rassemblent des acteurs issus de tous les secteurs, ont vocation à faire progresser les connaissances en matière de mesure d’impact social et environnemental, et sont coanimés avec des organisations spécialisées ou particulièrement engagées dans ce domaine.  Ils sont à l’origine d’outils pratiques à destination des professionnels comme la Boussole de la mesure d’impact social, le Vademecum de la mesure d’impact social ou encore les points de repère pour s’engager dans la mesure d’impact environnemental.

Contributrices et contributeurs 2020 :

AMZAI Hana (HAATCH) ; ANOIR Fania (UnisCité) ; ARBELET Gabriel (Kinomé) ; BANCOURT Fanny (B&L Evolution) ; BASSET Eléonore (Compagnons Bâtisseurs) ; BAUDET Adrien (Koreis) ; BERNARD Sandra (SFAF) ; BESSON LEAUD Christophe (Alliance Sens et économie) ; BINET Pierre-Alix (Finance for Tomorrow) ; BLAREL Anaïs (Impact Cube) ; BODEL Gabrielle (Institut de l’économie positive), BRACHET Lucile (50 PARTNERS IMPACT) ; BUI Quynh (Indépendante) ; CHUPIN Lola (Sciences po) ; CLERC Philippe (SFAF) ; CONNAC Amélie (ESCP Europe) ; CORDIER Muriel (Agence universitaire de la Francophonie) ; DARTOIS Sophie (Kinomé) ; DE BLIC Claire (Indépendante) ; DEMAEGDT Hélène (Gaia Impact Fund) ; DEVOUCOUX Gaëlle (Action Contre la Faim) ; EYAAN Sonia (SmartRepublic) ; FAHY Manon (Storengy) ; FAVRE Axelle (Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises) ; FONTUGNE Marine (Le French Impact) ; FRAISSE Henri (FIDAREC) ; GOMEZ Valentin (Croix-Rouge française) ; GRIDEL Edouard (Institut du Capitalisme Responsable) ; GROS Céline (Avise) ; GUETSA Éric (KSAPA) ; HOCQ Bryan (Laboratoire Evaluation & Mesure d’impact ESSEC) ; IONESCU Ciprian (WWF France) ; IOOS Dominique (Fermes d’avenir) ; JOUSSET Matthieu (Fondation Good Planet) ; LAGELEE Julia (Impact Track) ; LAMBERT Louise (Bleu Blanc Zèbre) ; LECCIEA Valérie (GIP Activit’y – Conseil départemental des Yvelines) ; LE GOANVIC Yann (ENOUMA) ; LOYER Julien (Bleu Blanc Zèbre) ; MAISANO Sandrine (La main à la pâte) ; MANDAGOT Marjolaine (FONDATION ALPHAOMEGA) ; MARTINEAU Frédéric (Alterethic) ; MEDIEU Aurore (Conseil national des CRESS) ; MICHON Antoine (MEZZOCREDIT) ; MOREAU Nicolas (Nickel) ; MOUSSET Claire (Orange) ; PARODI Julian (Sciences po) ; RAYNAUD DE LAGE Louis (HAATCH) ; REBOURS Pierre (Budget Our Planet) ; RICHAUD Isabelle (Ministère de la Transition écologique et solidaire) ; ROUSTIT Pierre (Département des Hauts-de-Seine) ; SABARDINE Denis (PTCE Vivre les Mureaux) ; SEGONDS Anaïs (B&L évolution) ; SORET Lucie (Les Canaux) ; STRAUSS Diane (Yale University) ; THIERRY Constance (Storengy) ; TIACOH Valérie (Orange) ; TAIWO Elisa (Ecofi Investissements) ; TROCME LE PAGE Sonia (Nantucket Capital) ; UCHIYAMA Gautier (MEAE) ; ULLIAC Yann (Le RAMEAU) ; VALENTIN Pierre-Emmanuel (Retraité, Ex-La NEF) ; WEILL Philippe (Société Générale) ; WICQUART Gaëtane (ACTED).

Les deux co-pilotes du cycle 2020 : Etienne DUPUIS (Avise) et Emeline FELICES (Improve)

Aller au contenu principal