Les 17 Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 fixés par l’Organisation des Nations Unies constituent autant de défis à relever dans les 13 années à venir. D’ici 2030, la demande globale d’énergie s’accroîtra de 50 %, 48 % de la population vivra dans des régions en pénurie d’eau et le niveau de la mer aura sans doute augmenté de presque 12 cm. Si l’ensemble de la population mondiale adoptait le même régime alimentaire que nos concitoyens européens ou américains, la production agricole n’arriverait pas à nourrir 4 milliards d’habitants ! En outre, la raréfaction des ressources énergétiques alimentera des conflits régionaux et provoquera des flux migratoires massifs.

Résoudre ces défis suppose une véritable rupture par l’innovation de l’ensemble des acteurs économiques et sociaux, et tout particulièrement d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs sociaux. 97% des jeunes de la génération Y et Z recherchent du sens dans leur vie et aspirent à avoir un impact positif fort dans la société. C’est la raison pour laquelle des millions de jeunes aux quatre coins du globe choisissent de créer ou de rejoindre des entreprises sociales et solidaires.

La généralisation du cloud, la mobilité, les services intelligents, le big data et les moteurs d’intelligence artificielle couplés à de nouvelles interfaces homme-machine (réalité virtuelle ou augmentée…) révolutionnent le monde de l’entreprise et bouleversent l’ensemble du paysage économique. Chez Microsoft, nous pensons que le numérique est un facteur d’égalité des chances et que notre jeunesse, partout dans le monde, doit pouvoir en saisir les opportunités actuelles et futures. Depuis plus de 30 ans, le Groupe investit dans le domaine de l’éducation au numérique avec une initiative telle que Youth Spark qui facilite l’accessibilité et l’employabilité à des millions de jeunes dans plus de cent pays. Du côté de l’innovation des startups, le concours Imagine Cup s’apparente à une véritable coupe du monde des jeunes développeurs. Lors de la dernière édition, plusieurs lauréats portaient des projets à très fort impact social à l’image de X.Glu qui propose une application mobile ludique permettant de réaliser des tests de glucose à des enfants diabétiques sous le contrôle des parents et des médecins, ou encore de Nash qui pilote un réseau de drones intelligents permettant d’accélérer les secours lors de désastres naturels.

Ce mouvement « Tech for Good » se nourrit des innovations technologiques les plus avancées (intelligence artificielle, machine learning, …) pour transformer le monde. Dans l’Etat d’Andra Pradesh en Inde, un modèle prédictif permet de prévoir et de réduire les facteurs de décrochage scolaire parmi les 5 millions de jeunes.

Témoin privilégié de cette révolution du numérique, j’ai souhaité aussi en devenir un acteur engagé en cofondant avec ma famille Live for Good. Inspiré par notre fils Gabriel, Live for Good a pour mission de révéler le potentiel de jeunes venus de tous horizons par l’entrepreneuriat social et le numérique. A cet égard, le Prix Gabriel constitue un appel à projets annuel dédié aux jeunes entrepreneurs sociaux et propose un programme d’accompagnement complet comprenant notamment une dotation financière et un soutien humain important. Aujourd’hui, plus de 300 jeunes ont rejoint la Communauté des « Entrepreneurs for Good ».

Des jeunes qui innovent au service de l’intérêt général à l’image de Yassine qui, à travers son projet Humans Relais, développe des solutions numériques pour aider les personnes sans-abri, de Kayoum qui révèle le marché caché des compétences avec Whire et propose des alternatives aux personnes éloignées du marché du travail ou encore de Cassandra qui recycle et transforme les déchets plastiques en entreprise avec sa machine Plast’if. Comme Yassine, Kayoum et Cassandra, des centaines, des milliers de jeunes relèvent les plus grands défis sociaux et environnementaux et contribuent activement à l’amélioration de nos sociétés grâce à la « Tech for Good ».

Donner du sens à l’action de son entreprise comme à sa vie, c’est se poser la question essentielle du « Pourquoi ? ». Mark Twain a saisi l’essence de cette question lorsqu’il disait : « Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour de votre naissance et le jour où vous découvrez pourquoi ». Trouver la réponse à cette question constitue un formidable espoir à promouvoir et une chance à saisir pour cette nouvelle génération d’entrepreneurs.

 

Jean-Philippe Courtois
Vice-président Exécutif, Microsoft Corporation

& Président, cofondateur de Live for Good