La première édition du Baromètre de la Finance à Impact a été lancée lors du Forum Mondial 3Zéro le 2 septembre 2021.

Cette publication présente les chiffres clés et tendances de l’investissement à impact et de l’inclusion financière dans le monde. Avec 715 milliards d’encours géré en 2020 par plus de 1 700 investisseurs dans le monde, l’investissement à impact continue de croître malgré la crise liée au Covid-19. Cependant, les besoins en financements sont plus important que jamais. Comme le rappelle l’OCDE dans un récent rapport, la pandémie mondiale liée au Covid-19 a augmenté le déficit de financement des Objectifs de développement durable vers les pays en développement. Ce déficit a en effet connu une augmentation de 33%, passant de 2,5 trillions de dollars (milliers de milliards) en 2019, à 3,7 trillions de dollars.

Pourtant l’argent ne manque pas. L’ensemble des capitaux géré par des investisseurs institutionnels (banques, fonds de pension, etc.) est par exemple évalué par l’OCDE a 100 trillions de dollars. L’investissement à impact ne représente donc qu’une partie infime – moins de 1%, avec 715 milliards en 2020 – des capitaux disponibles. Rediriger seulement 10% de ces flux financiers vers des projets à impact permettrait de financer en grande partie les transitions sociales et environnementales.

Mais comment y arriver collectivement ? Quels sont les outils et régulations les plus performants pour accélérer le développement de la finance à impact ? Comment mobiliser l’ensemble des acteurs et actrices dans ce mouvement nécessaire ? Cette première édition du Baromètre revient justement, au travers d’études de cas, d’analyses d’experts et d’entretiens, sur les leviers à activer pour financer les Objectifs de développement durable d’ici à 2030.

 

EN PARTENARIAT AVEC