Youth We Can! a lancé un nouveau cycle d’Apéro intitulé « Etudions demain », qui s’articule autour des thématiques de la transformation des enseignements et de la transition écologique dans les établissements d’études supérieures en France. Les villes de Marseille et de Lyon ont été mises à l’honneur lors de ce premier Apéro. Actuel∙le∙s et ancien∙ne∙s étudiant∙e∙s, membres d’associations étudiantes ou non, se sont rassemblé∙e∙s en ligne ce 31 mars pour partager leur expérience, échanger des conseils et revenir sur leur parcours d’engagement lors de leurs études à Marseille et à Lyon.

Dans un rapport publié récemment par Pour un réveil écologique, seulement « 15% des établissements déclareraient vouloir former 100% de leurs étudiant∙e∙s aux enjeux de transition écologique. »[1] Face à la crise écologique actuelle, et en tenant compte qu’en France, 2,73 millions d’étudiant∙e∙s sont inscrit∙e∙s dans l’enseignement supérieur en 2019-2020[2], il est indispensable que tous∙tes les acteurs et actrices de l’enseignement supérieur soient sensibilisé∙e∙s et formé∙e∙s à la question de la transition écologique et des enjeux climatiques, afin qu’ils et elles puissent agir dans la lutte contre le dérèglement climatique. Quel est l’éventail d’actions à disposition des étudiant∙e∙s ? Comment peuvent-ils∙elles non seulement se mobiliser au sein de leur campus mais aussi transformer les établissements et la formation ? Pour répondre à ces questions, quatre jeunes intervenant·e·s ont pris la parole afin de partager leur parcours, leurs expériences et des conseils pour se mobiliser concrètement.

Amélie BERTHE, ancienne élève et représentante des élèves de l’INSA Lyon.

Clara CANY, étudiante et présidente de l’association NOISE emlyon, EM Lyon.

Léa CUCHEROUSSET, étudiante et ancienne membre de l’association Unis-Terre, Kedge Business School Marseille.

Marc-Amaury DUFOUR, étudiant à l’Ecole Centrale de Marseille et membre de Pour un Réveil Ecologique.

[1] Pour un réveil écologique, L’écologie aux rattrapages : l’enseignement supérieur français à l’heure de la transition écologique, 2021.

https://pour-un-reveil-ecologique.org/documents/7/Rapport_Ecologie_aux_rattrapages-Pour_un_reveil_ecologique-fev.2021.pdf

[2] Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Les effectifs d’étudiants dans le supérieur en 2019-2020 en progression constante, Note d’Information n°20, 2020. https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid156062/les-effectifs-d-etudiants-dans-le-superieur-en-2019-2020-en-progression-constante.html