Orange Digital Center : un nouvel espace pour favoriser l’inclusion numérique et promouvoir l’employabilité des jeunes

En 2015, l’ONU reconnaissait le rôle crucial de la technologie dans l’atteinte des Objectifs de développement durable en la citant comme l’un des principaux moyens de leur mise en œuvre. Un nombre croissant d’entreprises ont depuis mis leur savoir-faire technologique au service du développement, faisant du secteur privé un acteur important pour l’atteinte des ODD. Dans cet entretien, Asma Ennaifer, Directrice du déploiement des Orange Digital Centers Afrique & Moyen Orient, revient sur l’initiative Orange Digital Center et sa contribution au développement inclusif et durable.

Orange inaugurait en avril dernier son premier Orange Digital Center à Tunis. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consistent ces nouveaux espaces ?

Orange Digital Center est un nouveau concept déployé par le groupe Orange dans la zone Afrique et Moyen Orient qui a pour ambition de promouvoir la formation numérique et soutenir l’employabilité des jeunes, les préparer aux emplois de demain et pour encourager l’innovation et l’entrepreneuriat technologique.

Pour cela, ce centre réunit dans un même lieu un ensemble de programmes tous gratuits allant de la formation des jeunes au numérique jusqu’à l’accélération de start-up en passant par l’accompagnement des porteurs de projets et l’investissement dans ces derniers. Concrètement, le centre comprend une école du code, un FabLab solidaire, un accélérateur de start-up « Orange Fab » et Orange Digital Ventures Africa, le fonds d’investissement du Groupe Orange.

Ces quatre programmes sont intégrés au sein d’un même espace pour former un véritable tiers lieu de l’innovation. Chacun des programmes de Orange Digital Center s’adresse à un public spécifique. L’école du code, centre technologique libre d’accès et totalement gratuit, s’adresse particulièrement aux étudiants, aux jeunes développeurs et porteurs de projets. Le FabLab solidaire, atelier de fabrication numérique pour créer et prototyper avec des équipements numériques, s’adresse aussi à ce type de public, mais cible également des jeunes sans diplôme et sans emploi.

Orange Fab et Orange Digital Ventures Africa sont des programmes qui ciblent, quant à eux, les entrepreneurs. Le premier est un accélérateur de start-up qui accompagne les plus prometteuses dans leur développement commercial et les aide à construire des partenariats commerciaux avec le Groupe Orange et le réseau mondial des Orange Fabs. Le second, Orange Digital Ventures Africa, est un fonds d’investissement, doté de 50 millions d’euros qui finance les start-up innovantes des pays du continent africain.

Vous mobilisez donc autour de vous plusieurs parties prenantes. Quels avantages y a-t-il à travailler de concert ?

Les programmes de Orange Digital Center sont déployés en étroite collaboration avec plusieurs parties prenantes, dont les gouvernements, des ONG locales et internationales et le monde académique afin de renforcer l’employabilité des jeunes et les encourager à entreprendre et à innover.

L’avantage principal de s’associer à toutes ces parties prenantes est de pouvoir répondre au mieux à l’ensemble des attentes des gouvernements, des jeunes et du monde professionnel. Cela permet évidemment d’inclure le plus grand nombre.

Par exemple, travailler de concert avec le monde académique permet de pouvoir donner un avis professionnel sur les cursus de formation proposés aux étudiants, pour faire en sorte qu’ils soient en adéquation avec la demande du marché du travail.

En fait, notre positionnement se situe entre l’université et le marché du travail : nous faisons travailler les jeunes sur des projets concrets car aujourd’hui les entreprises recherchent des profils opérationnels tout de suite.

Comment ce projet contribue-t-il au développement des pays dans lesquels vous opérez ?

Avec Orange Digital Center, nous souhaitons à terme contribuer à faire baisser le chômage des jeunes, souvent très important dans la région concernée. Le renforcement des compétences des jeunes par et grâce au numérique va leur permettre de trouver un emploi ou les inciter à entreprendre. C’est aussi les préparer aux métiers de demain.

La valeur ajoutée de ce centre réside principalement dans la création de synergies entre les différents programmes. Les jeunes sont appelés à travailler sur des projets réels : ils sont formés à l’école du code sur les dernières tendances technologiques et au FabLab solidaire pour la concrétisation de leur prototype, dans le but de favoriser la création de projets technologiques aboutis. Les jeunes ainsi formés auront le choix de lancer leur propre start-up et de bénéficier d’une incubation technologique ou de s’orienter vers le marché de l’emploi pour lequel ils seront directement opérationnels.

Notre mission est finalement de faire du numérique une chance pour tous. Cette initiative s’inscrit dans l’ambition de placer l’inclusion numérique au cœur de notre engagement sociétal. Orange Digital Center vise à fournir à tous les jeunes, et particulièrement aux filles et aux femmes, des formations et un accompagnement de qualité.

Quelle est la prochaine étape de ce projet ?

Pour permettre à plus de jeunes de bénéficier de notre programme, nous allons, d’ici la fin de cette année, nous doter de structures similaires au Sénégal, en Jordanie et au Cameroun. Dès 2020, le Maroc, l’Egypte, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Sierra Léone, le Mali auront leur Orange Digital Center. L’ensemble des pays de la zone Afrique et Moyen-Orient où Orange est présent bénéficieront d’un centre. Parce qu’ils fonctionnent en réseaux, ces lieux permettront un échange d’expériences et d’expertises d’un pays à l’autre.

PROPOS RECUEILLIS PAR BAPTISTE FASSIN
CHARGE DE PUBLICATIONS ET DE COMMUNICATION
CONVERGENCES