L a crise constitue une réelle opportunité de changement. Chez Catalyst, en tant que réseau mondial d’entrepreneurs sociaux, nous pensons que nous disposons des solutions novatrices nécessaires pour sortir plus forts de la COVID-19, et pour atteindre l’Agenda 2030. Pour cela, nous devons compter sur le soutien total des gouvernements et de toutes les parties prenantes.

Il n’existe aucun secteur, chaîne d’approvisionnement ou programme qui n’ait été touché par la pandémie mondiale. Alors que le monde entier est toujours aux prises avec les conséquences de cette crise, notre attention doit encore se focaliser sur l’expérience vécue de plus de sept milliards de personnes, dans 163 pays.

Alors que les Objectifs de développement durable (ODD) affichent l’ambition de mettre fin à la pauvreté, de protéger la planète et d’améliorer les vies des plus vulnérables, ils ne devraient toutefois pas être atteints avant 2082, à en croire l’Indice de progrès social 20201. Avec la COVID-19, cette échéance est repoussée d’une décennie, à 2092 – soit plus de 60 ans après la date initiale fixée à 2030. Ces données sont étayées par la Banque mondiale, dont les prévisions de juin 2020 annoncent un repli de l’économie mondiale de 5 à 8 %, précipitant 100 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté2.

Promouvoir collectivement des changements de systèmes

Si ces éléments envoient un signal plus qu’inquiétant aux entrepreneurs sociaux et à leurs soutiens, cela ne doit pas être une fatalité. Il y a lieu d’être optimiste, de promouvoir des idées et des recommandations positives, susceptibles de transformer cette crise en un tournant historique.

Chez Catalyst 2030, nous croyons en l’optimisme. En tant que mouvement mondial d’innovateurs sociaux à l’influence croissante, nous travaillons en faveur d’un changement collaboratif de systèmes. Cette approche est un processus intentionnel et réfléchi, ayant pour but de transformer radicalement et en profondeur les états d’esprits, les rapports de pouvoir, les habitudes, les règles et les structures – et ce, dans la bonne direction.

Lancé lors du Forum économique de Davos en janvier 2020, Catalyst 2030 rassemble des réseaux d’entrepreneurs sociaux, parmi lesquels Ashoka, Echoing Green, la fondation Schwab pour l’entrepreneuriat social ainsi que la fondation Skoll. Ensemble, ces structures touchent près d’un milliard de personnes. Nous avons collectivement publié le rapport Getting from Crisis to Systems Change3 (Passer de la crise à un changement de systèmes) pour rassembler nos propositions de changement dans le contexte complexe et incertain causé par la COVID-19.

S’engager, être inclusifs et faire tomber les « silos »

Ce rapport met en avant plusieurs recommandations quant à la voie à suivre. Il propose des réponses immédiates aux défis liés à la pandémie, et propose des changements structurels concernant le fonctionnement des instances décisionnelles et des institutions de financement à l’échelle mondiale.

Nous invitons les dirigeants du monde à s’engager à changer les systèmes dans le bon sens. Les enseignements tirés des crises sont souvent vains, dès lors que l’on mobilise les ressources pour reconduire les systèmes défaillants déjà en place. Nous affirmons que le moment est venu d’imaginer et de construire de nouveaux systèmes plus efficaces et plus équitables.

Les entrepreneurs sociaux doivent pouvoir s’asseoir aux côtés des décideurs. Leurs voix, ainsi que celle des communautés vulnérables qu’ils représentent, doivent se faire entendre dans les lieux où sont prises les décisions qui les concernent.

Il est essentiel de tailler des brèches dans les « silos » institutionnels, afin d’alimenter des écosystèmes d’innovation sociale efficaces. L’« effet silo » nuit aux synergies et annule l’effet multiplicateur qu’une action dans un domaine peut créer dans bien d’autres. Pour nous, faire tomber les silos est une clé pour la réalisation des ODD : la poursuite simultanée de 17 objectifs contribue en effet à faire prendre conscience des interconnexions et des synergies entre chacun d’entre eux.

Enfin, les gouvernements, philanthropes et autres donateurs doivent transformer leur manière de financer l’entrepreneuriat social. Notre rapport identifie les moyens d’adapter et aligner les modèles de financement afin d’investir dans des changements de systèmes qui ont le potentiel d’être appliqués à grande échelle.

Une première étape pour mieux reconstruire

La pandémie a rendu beaucoup plus difficile l’atteinte des ODD, mais elle a également renforcé la logique même qui sous-tendait la création de ces objectifs mondiaux. En effet, les déterminants sociaux de la santé, tels que l’insécurité alimentaire, le faible niveau d’éducation, le handicap, la pauvreté, le chômage, l’instabilité en matière de logement, l’insécurité des droits fonciers et les baisses de revenus, font chacun l’objet d’ODD différents.

Nous, membres de Catalyst 2030, le croyons tous : cette fois peut être la bonne. En tant qu’organisation regroupant entrepreneurs sociaux et experts qui travaillent en collaboration avec des personnes parmi les plus défavorisées par les systèmes en place, nous pensons qu’il ne peut en être autrement.

Si notre rapport ne fournit pas toutes les réponses, c’est néanmoins un premier pas vers le changement de systèmes collaboratif dont nous avons besoin pour atteindre les ODD et commencer à mieux reconstruire. Nous pourrons ensuite entreprendre de répondre aux besoins des 7 milliards de personnes qui comptent sur nous.

1 2020 Social Progress Index, 10 septembre 2020, https://www.socialprogress.org/assets/downloads/resources/2020/2020-Global-SPI-Findings.pdf
2 Projected poverty impacts of COVID-19 (coronavirus), 8 juin 2020, https://www.worldbank.org/en/topic/poverty/brief/projected-poverty-impacts-of-COVID-19
3 Getting from crisis to systems change: Advice for leaders In the time of COVID, 8 juillet 2020, https://drive.google.com/file/d/1KxhFiy70wcNKCoQekzNIfOO6tDW9G7XN/view

Jeroo Billimoria & Kristine Pearson
Membres fondateurs
Catalyst 2030