La transition écologique ne peut être réelle, profonde, ancrée que si elle est vécue par le plus grand nombre de citoyens.

Tous acteurs de la transition écologique
Chacun d’entre nous doit l’incarner dans son mode de vie, sa consommation, ses réflexions… En tant qu’êtres sociaux, nous avons créé des collectifs (villages, villes, associations…) qui sont aujourd’hui les organes de notre société. Tout changement sociétal doit être élaboré à partir de ces collectifs afin que les nouvelles solutions tiennent compte de la diversité des besoins, contraintes et envies. La transition écologique doit donc passer par des chemins variés selon les individus que nous sommes et les collectifs que nous avons formés, et bénéficier de l’intelligence collective qui émane de ces espaces de partage et d’équilibre. Les lieux de vie collective sont donc les pivots de la transition écologique !

Le premier lieu de vie collective
L’arrivée du jeune enfant dans une famille est un événement qui génère souvent une remise en question des habitudes de la famille. L’instinct de protection des jeunes parents fait émerger chez eux des pratiques plus respectueuses de la santé et de l’environnement : alimentation bio, réduction des produits toxiques à la maison, activités de plein air…

Les professionnels de la petit-enfance ont pour mission d’accueillir les enfants chaque jour pour permettre à leurs parents de travailler mais aussi d’accompagner ces derniers à la parentalité. Ils sont formés pour nous aider dans une des transitions les plus puissantes de nos vies : le passage du couple à la famille, ou de l’enfant unique à la fratrie. Pour le jeune enfant, qui va vivre ses journées avec ses pairs, la crèche est le premier lieu du « vivre ensemble » hors de la famille. Il va, au fil des jours, apprendre à faire confiance, à partager, à écouter et à se faire entendre, à vivre la diversité en collectivité. La crèche est le premier lieu qui participe avec la famille à la co-éducation des enfants.

Pour toutes ces raisons, elle est le lieu idéal pour amorcer une transition écologique collective avec des impacts potentiels à court, moyen et long terme sur les adultes (professionnels et parents) et les enfants.

Une approche 360°
Chez Label Vie (ex-Ecolo crèche), nous pensons qu’il est question de transition sociétale plutôt que de transition écologique. Aussi, nous avons opté pour une approche globale qui traite des questions environnementales et sociales. Il s’agit d’une démarche de progrès continu qui implique l’ensemble des parties prenantes (professionnels, familles, institutions et partenaires). La méthode Label Vie s’appuie sur la participation active et le bon sens de chaque membre de l’équipe du lieu de vie. Chaque équipe élabore son plan d’actions pour opérer la transition écologique de son établissement et un label vient valoriser les progrès réalisés. Tous les établissements et professionnels engagés constituent un réseau de défricheurs qui partagent leurs pratiques et mutualisent leurs réussites. Les enjeux clés de notre méthode sont de respecter la vision de chaque gestionnaire, d’encourager et laisser la place à toutes les envies des professionnels de terrain, pour nous concentrer sur l’élaboration d’outils qui permettent de faire monter en compétences les professionnels, via des formations et des échanges de pratiques.

Cette méthode permet de générer des impacts environnementaux importants, comme des économies d’eau et d’énergie de plus de 60% ou la disparition des produits d’entretien toxiques. Elle génère aussi des impacts sociaux très forts, comme la baisse de l’absentéisme des professionnels et la réduction des maladies des enfants. La méthode a également des impacts économiques cruciaux pour les gestionnaires, qui réalisent des économies comprises entre 500 et 12 000 € par an et par crèche. La monétisation de ces impacts indique que pour chaque euro investi dans cette méthode, une économie minimum de 20 € est réalisée pour l’ensemble des parties prenantes (gestionnaires de crèches et Etat).

Nos enjeux pour le futur : chercher à disparaitre…
Aujourd’hui seulement 500 établissements d’accueil du jeune enfant sur 12 000 en France sont engagés dans la démarche Label Vie. Pour atteindre un point de bascule et envisager un changement systémique pour le monde de la petite enfance en France, il faudrait que ce nombre atteigne 2 000 à 3 000 crèches. Label Vie ambitionne également de transférer cette méthodologie à d’autres cibles : les assistants maternels, les centres de loisirs, les lieux de vie pour séniors… L’approche Label Vie peut s’adapter à tout lieu de vie.

Pour autant, notre objectif ultime n’est pas tant de croître que de disparaitre ensuite, en ayant insufflé l’état d’esprit d’une société plus durable à un grand nombre de lieux de vie, qui le diffuseront dans toute notre société en opérant comme des places du village à partir desquelles les citoyens échangent, partagent et s‘inspirent.

Claire Grolleau
Présidente
Label Vie