Les stratégies des lauréats French Impact

pour changer d’échelle

Trois questions à Philippe Robin, directeur général d’ENVIE Autonomie

Qu’est-ce qu’ENVIE Autonomie et quel est son modèle de développement ?

Née à Angers en 2015, au sein du réseau ENVIE, ENVIE Autonomie a pour mission la collecte de matériel médical (fauteuils roulants, lits médicalisés, verticalisateurs, etc.) nécessaire à la compensation d’une situation de handicap ou de perte d’autonomie qui n’est plus utilisé. Chaque fois que cela est possible, nous donnons à ce matériel une seconde vie après rénovation complète et aseptisation. L’activité est déployée par le réseau d’Entreprises d’Insertion ENVIE. L’objectif : proposer des équipements rénovés à un prix accessible – avec toutes les conformités et garanties – à ceux qui n’arrivent pas à s’en équiper pour des raisons économiques ou administratives.

Renforcée en 2017 par les conclusions positives d’une étude de faisabilité (portée par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) et par l’obtention en 2018 d’un soutien financier du groupe de protection sociale KLESIA, ENVIE Autonomie s’est résolument engagée dans un changement d’échelle. Ce mouvement s’est d’ailleurs accéléré depuis que notre entreprise est devenue Pionnier du French Impact, en juin 2018.

Quels sont les enjeux d’un changement d’échelle pour ENVIE Autonomie ?

Notre ambition est que chaque citoyen puisse s’équiper en matériel médical quelle que soit sa situation administrative ou économique. Pour cela, nous devons faire deux choses. Premièrement, déployer avec tous les acteurs l’offre portée par ENVIE Autonomie dans chaque département : notre ambition est de couvrir 64 départements d’ici 2021. Deuxièmement, faire évoluer la réglementation pour que le matériel médical issu de l’économie circulaire puisse être pris en charge par le système de santé.

Dans ce cadre, nous avons trois principaux enjeux. Le premier est de créer un véhicule juridique à dimension nationale pour porter ce changement d’échelle. Pour cela, les efforts se concentrent sur la création, d’ici le premier trimestre 2019, d’une SCIC ENVIE Autonomie réunissant toutes les parties prenantes de l’activité. Cette tête de réseau qui prendra plus précisément la forme d’une SCIC à Conseil de Surveillance aura pour principales missions de piloter l’offre et le concept, d’accompagner les entreprises du réseau dans leur développement, et de mettre en œuvre des moyens collectifs harmonisés.

Ensuite, nous souhaitons déployer sur tous les territoires une offre harmonisée et de qualité grâce à un système de franchise sociale1. L’objectif est d’utiliser les méthodologies de la franchise « classique » dans le but de répliquer une stratégie de développement affirmée, en contrôlant strictement la qualité des produits et services proposés ; et de porter un projet social et environnemental permettant de rendre le matériel médical accessible à tous, de créer des emplois solidaires et de lutter contre le gaspillage.

Dans le cadre du changement d’échelle, l’objectif est d’aller encore plus loin : des démarches ont été entamées avec l’AFNOR afin de construire un label qualité, qui permettra de déployer une offre sécurisée sur tous les territoires.

Le troisième enjeu consiste à certifier les processus de fonctionnement et de rénovation des aides techniques auprès de l’AFNOR (l’Association Française de Normalisation). Désireux de faire primer avant tout les enjeux sanitaires et de sécurité autour des biens et des personnes, les sept établissements ENVIE Autonomie opérationnels à ce jour ont déjà intégré dans les ateliers des processus de fonctionnement et de rénovation rigoureux permettant à la fois de proposer une garantie d’un an, et d’autre part, de respecter l’ensemble de la réglementation en vigueur. Dans le cadre du changement d’échelle, l’objectif est d’aller encore plus loin : des démarches ont été entamées avec l’AFNOR afin de construire un label qualité permettant de déployer une offre sécurisée sur tous les territoires.

Comment la collaboration avec l’État au travers de French Impact permettra-t-elle de soutenir cette évolution ?

Face à ces défis , ENVIE Autonomie attend du French Impact un appui sur mesure, notamment sur la levée des freins réglementaires et le financement. Plus concrètement, nous attendons beaucoup de la mise à disposition d’un « hacker public » en mesure d’évoluer au sein des différents ministères et de co-porter le message d’un système de remboursement plus solidaire et plus écologique, qui ne privilégie plus le matériel médical neuf, mais rembourse également le matériel rénové. Sur le volet financier, les attentes sont également grandes. Un accompagnement est attendu afin de mobiliser un « pool » de partenaires en mesure de participer au premier tour de table financier nécessaire pour un déploiement sur chaque territoire.

1. Inspirée de la franchise commerciale « classique », la franchise sociale est un contrat entre un franchiseur et un franchisé qui a pour objectif, en déployant une offre harmonisée, d’avoir plus d’impact et de toucher un nombre croissant de bénéficiaires.

Propos recueillis par
Carine Valette
Chargée de communication et publications senior
Convergences